Royaume-Uni | Le très sérieux Département de l’intérieur britannique vient de reconnaître aux policiers adeptes de paganisme et autres cultes nordiques le droit de prendre congé pour célébrer leurs fêtes religieuses.
www.tdg.ch

KEYSTONE/Archive

© KEYSTONE/Archive | Les païens célèbrent une dizaine de fêtes, liées à la nature et au cycle des saisons.

            

Concrètement, les chefs ne peuvent plus refuser les demandes de congés pour des motifs religieux émanant de policiers païens. Ceux-ci sont désormais traités avec autant d’égards que les chrétiens et leurs congés de Noël ou les musulmans durant le Ramadan.

Il y aurait environ 500 agents de police païens au Royaume-Uni, y compris des druides, des sorcières et des chamans. Leur croyance compte une dizaine de fêtes, liées à la nature et au cycle des saisons.

L’officier de police Andy Pardy, cofondateur de la Pagan Police se réjouit de cette décision. «La reconnaissance du paganisme est un travail de longue haleine, mais ça avance», déclare cet adorateur des dieux Thor et Odin dans le «Daily Mail».

Tout le monde ne partage cependant pas son optimisme. «C’est une aberration du politiquement correct, glisse un agent, qui souhaite rester anonyme. Voilà qu’on donne congé à des policiers, pour qu’ils puissent danser autour d’un feu en buvant de l’hydromel».

«Le gouvernement veut une police qui reflète les différentes communautés qu’elle est amenée à servir», justifie pour sa part un porte-parole du Département de l’intérieur.